Blog

Quelles tendances marketing digital en 2019 ?

Une chose est sûre c’est que le marketing digital est un secteur en constante évolution. Les algorithmes plus intelligents et performants et les nouvelles technologies lui permettent d’être plus précis, efficace mais aussi plus complexe. Pour obtenir des résultats il est impératif de combiner plusieurs canaux ou médias, on parle alors de « mixed media ».

Voilà un petit tour d’horizon afin de déterminer les tendances à ne pas ignorer cette année et sûrement celles à venir.

La vidéo, un outil puissant

Que la vidéo soit classique ou en direct, elle fait évidemment partie des formats à utiliser pour communiquer.

Quelques chiffres (source Forbes 2017) :

  • 1/3 du temps passé en ligne par les internautes est dédié à regarder des vidéos.
  • Les publicités vidéo représentent plus de 35% des dépenses publicitaires en ligne.
  • 64% des consommateurs sont plus susceptibles d’acheter un produit en ligne suite à la vue d’une vidéo sur ce produit.

Ces chiffres ont continué d’évoluer de façon positive en 2018. Beaucoup estiment que d’ici 2020, le marketing vidéo représentera 80% du trafic total sur internet.

Il est impossible de faire l’impasse sur ce moyen de communication qui connait une popularité sans cesse croissante. Surtout que la vidéo améliore le « taux de conversion » des sites et aide à dynamiser leur référencement.

Le petit plus, c’est le « direct » qui répond à l’attente du public avec des contenus plus authentiques et engageants.

Les « stories », succès des contenus éphémères

Développées et popularisées par Snapchat puis Instagram (entre autres), les « stories » racontent une histoire sous forme de diaporama photos ou de vidéos. Leur durée de vie éphémère (seulement 24H) les rendent attractives et authentiques. Une réussite qui va continuer à s’étendre et où Instagram a su s’imposer avec 2 fois plus d’utilisateurs actifs que sur Snapchat.

D’après Instagram, 1/3 des « stories » les plus vues ont été produites par des entreprises ! L’intérêt pour celles-ci d’utiliser ce format est de capter toute l’attention pour passer un message permettant d’humaniser leur marque, teaser de nouveaux produits, etc. Depuis 2017, elles peuvent ainsi promouvoir leurs offres et faire de la publicité sous cette forme.

Le marketing d’influence prend de l’importance

Nous ne pouvons ignorer un changement d’attitude chez le consommateur. De plus en plus, il se fie aux opinions d’autres internautes. L’authenticité est un facteur important dans le choix des marques et la génération Y (aussi connue sous le nom de « Millennials ») est encore plus sensible à ces commentaires. C’est pour cela que le « Contenu Généré par l’Utilisateur » (CGU) a 3 fois plus de crédibilité qu’une publicité.

Depuis 2017, les « influenceurs » ont été ainsi mis en avant, courant qui s’est depuis intensifié. Leur authenticité en fait une source fiable auquel l’internaute peut s’identifier afin d’introduire une marque et développer sa notoriété. Il est primordial pour un influenceur de privilégier la fiabilité du contenu qu’il diffuse car sa réputation repose sur la relation de confiance qu’il a développé avec son audience. Vigilance donc à l’ultra-professionnalisation de ces métiers tentés de multiplier les collaborations avec les marques parfois même en contradiction rendant ainsi leur démarche contre-productive.

Cette tendance a vu l’essor en 2018 des « micro-influenceurs ». Ils ont, à l’inverse des influenceurs, des communautés moins volumineuses mais ciblées (1000 à 100 000 abonnés) avec un taux d’interaction bien plus important que les influenceurs. Les campagnes qui font appel aux micro-influenceurs ont un taux d’engagement 60% supérieur et poussent ainsi 6,7 fois plus leur public vers un comportement d’achat que les grands prescripteurs. Privilégier la qualité plutôt que la quantité rend les stratégies des annonceurs beaucoup plus rentables.

L’Intelligence Artificielle et la recherche vocale, une association d’avenir

Que ce soit par son utilisation croissante dans les réseaux sociaux ou au travers d’assistants personnels tel que Siri, Alexa ou Google Assistantl’Intelligence Artificielle occupe une place de plus en plus importante dans nos vies.

Une des formes les plus courantes, ce sont les « chatbots » (agents conversationnels) qui ont pour mission d’améliorer le service client en rendant la navigation plus facile et en apportant des réponses aux consommateurs 24H/24.

Les possibilités offertes par l’Intelligence Artificielle semblent illimitées. Elle permet la personnalisation des contenus, offres et publicités mais aussi d’anticiper les besoins des consommateurs et de les satisfaire. Sa valeur sera maximisée grâce à la recherche vocale.

Cette dernière introduit une toute nouvelle méthode de référencement car les recherches vocales sont basées sur un contenu conversationnel. Il faut donc réévaluer la manière de créer et optimiser le contenu des requêtes ainsi que la recherche des mots clés.

En 2020, la recherche vocale devrait représenter la moitié des recherches internet. Avec une telle progression d’utilisation, il est primordial de la prendre en compte dans sa stratégie de référencement dès maintenant.

La « publicité sociale » sur les réseaux sociaux en plein essor

La nouvelle ère de la « publicité native » a encore un bel avenir. Plus performante que la publicité en ligne traditionnelle, elle s’harmonise avec le contenu éditorial classique sur lequel elle apparaît. Ainsi elle ressemble moins à de la publicité, ce qui lui donne un taux de visibilité plus important en étant moins intrusive.

Cette publicité sociale a trouvé sa place sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, qui l’a rapidement intégrée à son fil d’actualités. Les réseaux sociaux sont devenus incontournables et sont en perpétuelle évolution grâce à leurs fonctionnalités attirant un public croissant. La possibilité de ciblage qu’ils intègrent donne une publicité plus pertinente et efficace.

Attention cependant à ne pas tout miser sur ce type de publicité car la saturation due au grand nombre d’annonceurs provoque un rejet conscient ou inconscient par les internautes ainsi inondés d’informations. D’autre part, désormais informés, ils privatisent leurs données (nouveauté introduite par les RGPD) ce qui rend ce mode de communication de moins en moins performant.

Il est important de bien choisir le réseau à exploiter pour ce type de communication en s’assurant qu’il n’est pas déjà saturé afin d’éviter ainsi une dépense peu ou pas rentable.


Alors oui, le marketing digital requiert une approche multicanale et ce n’est pas le choix qui manque… donc pour résumer :

  • Optimiser son site pour la recherche vocale
  • Utiliser la vidéo et le direct en adoptant le format vertical
  • Ne pas négliger le marketing d’influence
  • Profiter des contenus éphémères pour promouvoir sa marque
  • Être présent sur plusieurs réseaux sociaux
  • Fiabiliser la navigation de son site pour les smartphones

Mais ce qui importe le plus c’est votre créativité !!!

« La créativité est contagieuse, faites-la tourner »
Albert Einstein